INFORMATION

Les députés de la XVIe législature ont jusqu'au 22 août 2022 pour déposer leurs déclarations. Assistance au 01 86 21 94 97.

 

Le Président de la Haute Autorité rencontre la sénatrice mexicaine Laura Rojas

Le Président de la Haute Autorité rencontre la sénatrice mexicaine Laura Rojas

Le 8 juin 2017, Jean-Louis Nadal, président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, a reçu Mme Laura Rojas, sénatrice du Mexique et Présidente de la Commission affaires étrangères – organismes internationaux, dans le cadre de sa visite d’étude sur le thème de la lutte contre la corruption en France, organisée avec le concours de l’ambassade du Mexique en France.

Ce déplacement de la sénatrice mexicaine s’inscrit dans un contexte d’importantes réformes en matière de lutte contre la corruption au Mexique, alors que la première stratégie nationale anticorruption a été adoptée en 2016 et mise en œuvre depuis février 2017. Les échanges ont permis notamment d’aborder l’une des principales innovations du système mexicain, à savoir le pilotage de cette stratégie par un comité où sont représentées non seulement les institutions contribuant à l’adoption des textes législatifs et réglementaires ou ayant des missions relatives à la lutte contre la corruption mais aussi des représentants des organisations de la société civile. Ce comité de pilotage est d’ailleurs présidé par un représentant de la société civile.

Le Président a pu revenir sur la genèse et les missions de la Haute Autorité et répondre aux questions de Mme Rojas qui ont porté notamment sur la coopération de la Haute Autorité avec d’autres administrations et institutions en France, qu’il s’agisse des procureurs financiers, des services de police judiciaire, de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) ou encore de la cellule de traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins (Tracfin). Elle est également revenue sur un mécanisme qui n’existe pas encore au Mexique : les comités d’éthiques parlementaires. Enfin, ils ont échangé plus largement sur la transparence de la vie publique en France et au Mexique.

haut de page
haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCÉDER AUX INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DÉCLARATIONS DES RESPONSABLES PUBLICS OU DANS
LE RÉPERTOIRE DES REPRÉSENTANTS D'INTÉRÊTS.