INFORMATION

Les députés de la XVIe législature ont jusqu'au 22 août 2022 pour déposer leurs déclarations. Assistance au 01 86 21 94 97.

 

La Haute Autorité renforce sa coopération avec la Haute Autorité pour la bonne gouvernance ivoirienne

La Haute Autorité renforce sa coopération avec la Haute Autorité pour la bonne gouvernance ivoirienne

La Haute Autorité pour la bonne gouvernance (HABG) a reçu une délégation de la Haute Autorité menée par son secrétaire général, M. Guillaume Valette-Valla, à Abidjan du 25 au 27 avril 2016. Les échanges avec les membres du conseil et les agents des services de la HABG ont permis d’aborder l’organisation générale des deux institutions, mais surtout d’échanger sur leurs modalités concrètes de fonctionnement, notamment sur les procédures de contrôle et de suivi des obligations déclaratives applicables aux responsables publics français et ivoiriens.

La HABG a été créée par une ordonnance du 20 septembre 2013 pour assurer une mission de prévention et de lutte contre la corruption. Elle est notamment chargée de recevoir les déclarations de patrimoine des 4 653 responsables publics ivoiriens. Cette mission constitue un défi de taille pour la HABG, dans la mesure où, en mai 2016, 2 491 personnalités, soit un peu plus de la moitié des déclarants, ont satisfait à cette obligation. La HABG peut également être saisie des cas de corruption et d’infractions assimilées. Elle a ainsi été saisie de soixante-trois dossiers pendant ses deux premières années d’activité.

En ouverture de cette visite, Monsieur Moussa Koné, membre du Conseil de la HABG représentant le Président de l’institution, a souligné le fait que ces échanges pourront « permettre à la HABG de bénéficier et capitaliser l’expérience avérée de la HATVP. » Pour sa part, M. Valette-Valla, a conclu son discours sur la nécessité de ces échanges entre « institutions sœurs » pour mener des actions communes afin de remplir leurs missions.

Les journées d’échanges qui ont suivi ont permis d’aborder les obligations déclaratives en France et en Côte d’Ivoire, leur suivi et les procédures de traitement au sein des deux institutions. Des discussions nourries ont eu lieu sur les procédures de contrôle des déclarations de patrimoine ou encore autour des systèmes d’information et des différents cadres de coopération internationale dans lesquels peut s’inscrire l’action des deux institutions.

En marge de ces échanges, le Secrétaire général de la Haute Autorité a également été reçu par le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, M. Daniel Kablan Duncan, qui l’a assuré du soutien du Gouvernement à la mise en œuvre de coopérations techniques entre les services des deux institutions.

haut de page
haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCÉDER AUX INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DÉCLARATIONS DES RESPONSABLES PUBLICS OU DANS
LE RÉPERTOIRE DES REPRÉSENTANTS D'INTÉRÊTS.