La Haute Autorité reçoit une délégation de 15 élèves fonctionnaires albanais

La Haute Autorité reçoit une délégation de 15 élèves fonctionnaires albanais

Le 9 avril, la Haute Autorité a reçu une délégation de 15 élèves fonctionnaires albanais dans le cadre d’un séjour de formation organisé par l’École nationale d’administration française sur plusieurs mois. L’Albanie a connu un certain nombre de développement ces dernières années, notamment au sein du Parlement et à l’égard de l’ensemble des responsables publics, relatifs à l’adoption d’un système de déclaration de patrimoine et à la création d’un haut inspectorat pour l’audit des déclarations de patrimoine et des conflits d’intérêts (HIDAACI).

Ils ont été reçus par Anne de Moussac, adjointe au chef du pôle juridique et études, et Emilie Cazenave, responsable des partenariats internationaux. Elles ont présenté l’ensemble des missions de la Haute Autorité. Un intérêt tout particulier a été accordé aux obligations déclaratives, à leur contrôle et aux sanctions appliquées en France en cas de non-respect du dispositif. Des questions ont par ailleurs été posées concernant, d’une part, les modalités permettant à la Haute Autorité d’assurer son indépendance et d’autre part, les relations qu’entretient la HATVP avec d’autres administrations dans le cadre de ses contrôles et plus particulièrement avec l’administration fiscale.

Au-delà des missions de contrôle et de prévention des conflits d’intérêts, une présentation de l’action de la Haute Autorité en matière de conseil éthique aux responsables publics et à leurs institutions, de contrôle du « pantouflage » et du lobbying a été effectuée.

Les échanges ont souligné l’intérêt pour l’ensemble des développements en matière de promotion de l’intégrité et de la transparence de la vie publique. L’importance accordée à l’échange d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques entre institutions a également été rappelée, à l’image de celles de la Haute Autorité en France, mais également, à titre de comparaison, de celles adoptées par  l’Agence nationale d’intégrité en Roumanie qui avait également été présentée par un autre intervenant à la délégation lors d’une précédente visite.

haut de page
haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCEDER AUX INFORMATIONS RELATIVES AUX DECLARATIONS. SI VOUS CHERCHEZ UNE DECLARATION, RENDEZ-VOUS SUR CETTE PAGE