INFORMATION

Les députés de la XVIe législature ont jusqu'au 22 août 2022 pour déposer leurs déclarations. Assistance au 01 86 21 94 97.

 

La Haute Autorité a participé à deux conférences de Transparency International

A l’occasion de la présentation du rapport de Transparency International EU, « Debugging Democracy: Open Data for Political Integrity in Europe », la Haute Autorité s’est exprimée lors d’un panel le 26 novembre.

Le rapport compare plusieurs pays européens au regard de leur système de déclarations d’intérêts et de patrimoine des responsables publics, du financement des partis politiques, et de l’encadrement de la représentation d’intérêts. La présentation du rapport a engagé une discussion sur les pistes d’amélioration dans l’accès aux données.

Marie Lintzer, responsable des partenariats internationaux, a ensuite échangé avec l’eurodéputé allemand Daniel Freund, rapporteur sur le projet d’organe éthique indépendant européen, et Susanna Ferro, chargée de communication chez Transparency International Italie, sous la modération d’Helen Turek, responsable régionale du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert. Elle a notamment présenté les missions de la Haute Autorité, ses actions de coopération avec des acteurs de la société civile et des organisations internationales, et son rôle de contrôle de la déontologie des responsables publics.

La Haute Autorité a également organisé et participé à un panel en ligne sur la représentation d’intérêts le 4 décembre, lors de la 19ème conférence internationale sur la lutte contre la corruption de Transparency International.

Le panel était modéré par Helen Turek, et a associé Julio Bacio Terracino, chef par intérim de la division de l’intégrité du secteur public de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), Vitor Texeira, analyste politique de Transparency International EU, et Sherry Perreault, directrice de l’éthique et de la régulation du lobbying à la Commission irlandaise pour les standards de la fonction publique. La Haute Autorité était représentée par la responsable des partenariats internationaux.

Le panel a permis notamment d’aborder le besoin d’encadrer la représentation d’intérêts, les avancées et défis observés dans certains pays comme la France et l’Irlande, et les conséquences de la crise sanitaire sur les activités de lobbying à travers le monde.

haut de page
haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCÉDER AUX INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DÉCLARATIONS DES RESPONSABLES PUBLICS OU DANS
LE RÉPERTOIRE DES REPRÉSENTANTS D'INTÉRÊTS.