INFORMATION

Les députés de la XVIe législature ont jusqu'au 22 août 2022 pour déposer leurs déclarations. Assistance au 01 86 21 94 97.

 

XVIème conférence internationale de lutte contre la corruption (IACC) – Malaysie

Le président de la Haute Autorité pour le transparence de la vie publique, M. Jean-Louis Nadal, accompagné du secrétaire général, M. Guillaume Valette-Valla, se sont rendus, du 2 au 4 septembre 2015, à la 16ème conférence internationale de lutte contre la corruption (IACC).

L’IACC, qui se tient tous les deux ans, constitue le plus vaste forum mondial réunissant les dirigeants des secteurs public et privé, les organisations de la société civile, les organisations internationales, les médias et la jeunesse pour discuter des défis de plus en plus complexes que pose la lutte contre la corruption. Cette année, les débats étaient organisés autour du thème « Mettre fin à l’impunité : Populations, Intégrité, Action ». Environ 1200 personnes en provenance de 130 pays se sont réunies à Putrajaya, en Malaisie.

Lors de la Vème séance plénière (Grand corruption : how to stop the corrupt stealing from you and me), M. Nadal a ainsi pu débattre avec M. Simon Peh – Président de la Commission Indépendante contre la corruption de Hong-Kong – et M. Cobus De Swardt – Directeur général de Transparency International – lors d’un échange animé par M. Franck Vogl, cofondateur de Transparency international et ancien directeur de la Banque mondiale. Il a pu, lors des ateliers thématiques, échanger avec ses homologues étrangers comme M. Aboudrar – Président de l’ICPC du Royaume du Maroc – et M. Andriamifidy – Directeur général du BIAC de la République de Madagascar.

Les conclusions de la conférence furent les suivantes :

  • Les efforts visant à recouvrer les avoirs volés doivent être améliorés ;
  • Les organisations non gouvernementales ont réclamé aux pays d’imposer des restrictions de voyage aux individus soupçonnés de corruption ;
  • Open Contracting (initiative en faveur des contrats publics transparents) devrait devenir un outil clé pour tous les gouvernements. Il est pertinent dans tous les secteurs gouvernementaux, tels que l’éducation, la santé, les infrastructures, de s’assurer que les gouvernements obtiennent un bon rapport qualité-prix, que les citoyens soient en mesure de participer aux processus de prise de décision et que les entreprises puissent jouir d’une concurrence loyale ;
  • La corruption à grande échelle doit devenir un crime du droit international ;
  • Les délégués ont enfin exigé une pleine indépendance et autonomie en faveur de tous les organes qui luttent contre la corruption.

La 17ème édition de l’IACC se tiendra à Panama city en 2016.

haut de page
haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCÉDER AUX INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DÉCLARATIONS DES RESPONSABLES PUBLICS OU DANS
LE RÉPERTOIRE DES REPRÉSENTANTS D'INTÉRÊTS.