À LA UNE

Depuis le 1er février 2020, la Haute Autorité remplace la commission de déontologie de la fonction publique (CDFP) et contrôle ainsi la déontologie de certains responsables et agents publics.

 

Accueil du vice-président de la Commission anti-corruption des Seychelles

Accueil du vice-président de la Commission anti-corruption des Seychelles

Jeudi 11 janvier, le Président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, M. Jean-Louis Nadal, a reçu Maître Belle, avocat auprès de la Cour suprême des Seychelles et vice-président de la récente Commission anti-corruption des Seychelles.

Cette rencontre a été l’occasion de présenter les missions de la Haute Autorité, mais également son statut et son fonctionnement. L’indépendance du collège de la Haute Autorité, garantie par les modalités de nomination et d’exercice de leur mandat par ses membres, non révocables et non renouvelables, a retenu toute l’attention de Me Belle, sa Commission étant également dotée d’un collège, dont les membres sont nommés par le Président de la République, sur recommandation de l’Autorité des nominations constitutionnelles.

Les échanges ont notamment portés sur l’importance de diffuser des bonnes pratiques à tous les échelons, afin de promouvoir une culture de l’intégrité, objectifs partagés par les deux institutions.

Outre un certain manque de moyens, puisque seuls 9 agents travaillent au sein de la Commission seychelloise (50 agents à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique), le vice-président a souligné la difficulté à enquêter sur des affaires de corruption dont les ramifications sont internationales, en particulier en lien avec l’ile Maurice voisine.

Aujourd’hui, les Seychelles n’ont pas de mécanismes de déclarations de patrimoine et d’intérêts de leurs responsables politiques et publics, mais cela est une piste de réforme qui intéresse la Commission anti-corruption.

haut de page
haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCÉDER AUX INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DÉCLARATIONS DES RESPONSABLES PUBLICS OU DANS
LE RÉPERTOIRE DES REPRÉSENTANTS D'INTÉRÊTS.