INFORMATION

Les lignes d’assistance téléphonique fermeront exceptionnellement le 22 juillet de 14h à 17h. Les déclarants pourront toutefois contacter les services de la Haute Autorité par courriel (responsables publics : adel@hatvp.fr / représentants d'intérêts : repertoire@hatvp.fr).



La direction

La direction des systèmes d’information (DSI) placée sous l’autorité d’un directeur et d’un adjoint, est structurée en deux entités :
– MI (Moyens informatiques) : en charge de la bureautique, de l’infrastructure et l’hébergement ainsi que des missions de support associées
– ED (Études et développements) : en charge des évolutions et du maintien du parc applicatif
Chaque entité est pilotée par un responsable qui est également adjoint au directeur.

Le poste

Au sein de l’entité Études et Développements, et sous la responsabilité du responsable des études et des développements, les chefs de projets ont la responsabilité technique et fonctionnelle du parc applicatif de la HATVP. Ce parc est principalement composé de :
– deux téléservices : l’un à destination des responsables publics et le second des représentants d’intérêts (lobbyistes), permettant aux déclarants de s’acquitter de leurs obligations
– un site internet institutionnel présentant les missions de la HATVP et publiant le répertoire des représentants d’intérêts, les déclarations des responsables publics ainsi que les avis rendus
– un système d’information de contrôle, en cours de refonte, portant les processus métiers de contrôle (déclarations des responsables publics, activités des représentants d’intérêts et saisines déontologiques).
Les interactions avec les métiers ainsi que les prestataires (TMA, infogérant, éditeurs, …) sont une composante forte du poste.

Missions :

  • Gestion technique de deux nouveaux projets :
    o Mise en place d’un troisième téléservice visant au contrôle de l’influence étrangère (nouvelle mission de la HATVP)
    o Refonte du site internet avec un enjeux fort de valorisation des données de la HATVP
  • L’évolution du système d’information de contrôle sur la base d’une solution éditeur sur laquelle le chef de projets technique est formé et soutenu par l’éditeur.
  • Le suivi technique des prestataires : le chef de projets technique s’assure de la pertinence des choix et des implémentations et valide (tests, audit) les solutions mises en œuvre.
  • Le support en niveau 2 auprès des métiers, sur incidents ou demandes (modifications, extractions d’informations) en mettant en œuvre des compétences techniques variées (analyse de logs, requêtes SQL) : assistance ponctuelle ou escalade vers le niveau 3, et complétion des jeux de tests si besoin.
  • Maintien de la base documentaire ; procédures d’exploitation et déploiement à destination de l’entité Moyens Informatiques de la DSI, documentation des données, cahiers de recettes, procédures sur utilisation d’outils tiers…

Profil du candidat

Niveau d’expérience min requis : Confirmé

Compétences attendues
6 ans d’expériences minimum. Expérience MOE ou AMOE bienvenue.

Savoir-faire :

  • Culture technique permettant de dialoguer avec un développeur ou un architecte ;
  • Gestion de projet dans une démarche agile ;
  • Travail en équipe : partage des méthodes, organisation collective, très bonne communication (écrite et orale) ;
  • Rédaction de documents, public métier ou public technique.Savoir-être :
  • Grande rigueur : enjeu fort pour la validation des livrables et la qualité documentaire
  • Sens de l’organisation : interlocuteurs multiples, plusieurs sujets en parallèle
  • Sens du service et de l’écoute : soutien aux métiers

Identification du poste

Nature et durée du contrat : CDD de trois ans renouvelable
Catégorie : A
Rémunération : Selon profil et expérience
Quotité : 100 %
Statut : vacant, besoin immédiat
Modalités : poste à pourvoir par voie de détachement sur contrat ou contrat de droit public
Télétravail possible : Oui
Management : Non
Lettre de motivation et CV à adresser à l’attention du président à l’adresse : candidatures.hatvp@hatvp.fr

 

haut de page
CE MOTEUR DE RECHERCHE NE PERMET PAS D'ACCÉDER AUX INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DÉCLARATIONS DES RESPONSABLES PUBLICS OU DANS
LE RÉPERTOIRE DES REPRÉSENTANTS D'INTÉRÊTS.